Institut de documentation et recherches sur la paix Institut de Documentation
et Recherche sur la Paix




Paix

Ce que vous trouverez sur le site

QUI SOMMES-NOUS ?
Les chercheurs de l'IDRP
Les publications de l'IDRP

Bloc-notes  international     




16 novembre

journée internationale de la tolérance 

 

_____________

25 novembre

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes 

_______________

10 décembre

journée internationale des droits de l'homme

____________

8 mars

Journée internationale du droit de la femme

____________

24 et 25 mars 

Journée nationale de mobilisation pour l'abolition des armes nucléaires et la réduction du budget militaire, à l'initiative de ICAN France

______________

1er avril

Journée de mobilisation contre l'Otan

_____________

17 avril

Journée internationale de mobilisation contre les dépenses militaires

_____________


20 et 21 mai

Sommet de l'Otan à Chicago, USA

_____________

29 mai

Journée internationale des Casques bleus


_____________

12 juin

Journée internationale contre le travail des enfants

_____________

7 et 8 juillet

Anniversaire de la Cour Internationale de Justice

____________

6-9 août 2012:

Pour l'abolition des armes nucléaires et le souvenir des victimes des bombardements nucléaires de Hiroshima et Nagasaki

Japon, Anniversaires des bombardements nucléaires de Hiroshima et Nagasaki

_____________

21 septembre

journée internationale pour la culture de la paix

_____________

4 novembre 1956 

Première opération de paix de l'ONU

_____________

Actualité de l'institut :

EDITORIAL OCTOBRE 2016  

LES VENTES D’ARMES EN QUESTION

le commerce des armes au plan international oscille entre 30 et 40 milliards de dollars par an. Ce constat est préoccupant. Il l’est d’autant plus que la France occupe la troisième place parmi les exportateurs d’armements. Ce n’est pas une place valorisante comme la médaille de bronze aux jeux olympiques, mais un rang lourd de responsabilités.
Certes cela représente un intérêt économique avec des résultantes en matière d’emploi, et cela induit naturellement des choix de production. Mais les armes ne sont pas des marchandises comme les autres, elles ont vocation militaire et sont destinées, un jour
ou l’autre à être utilisées.
Par qui et pourquoi ? On ne peut être qu’inquiet des choix opérés présentement par la France pour ses ventes d’armes. Ils concernent en particulier des régions du monde qui sont traversées par de multiples conflits.Ainsi les contrats récents passés avec l’Egypte
et le Quatar pour la livraison d’avions Rafale ou depuis 2015 avec l’Arabie Saoudite, laquelle mène des attaques contre les populations civiles au Yémen, avec des milliers de victimes. Là les armes françaises tuent et leur provenance est perçue par les populations.
Si le vendeur n’a pas la maitrise de l’utilisation des armes par l’acheteur le choix initial de la transaction appelle néanmoins un discernement. Les motivations économiques ne peuvent servir d’alibi à une telle situation. Réglementer ces sortes de transactions, tant au plan national qu’international, apparait de brulante actualité.
De manière plus générale la réflexion doit porter sur un autre relationnel, plus pacifique entre les Etats, entrainant des choix économiques et politiques plus valorisants.
C’est certes l’affaire des Etats, mais c’est aussi l’affaire des citoyens.

Bernard Hugo,
ancien sénateur, président de l’IDRP

                                            
Institut de Documentation et Recherche sur la Paix
Rédaction - administration - diffusion

IDRP – Siège de l’ARAC, 2 place du Méridien 94807 VILLEJUIF CEDEX
France
Tél. : +33 1 46 70 09 08

Nous écrire par courriel






Enjeux à venir



Sécurité humaine et culture de la paix

Pour en finir avec l'arme nucléaire






Dominique De Villepin
© 1999 - 2016 - Tous droits réservés - Patrick Simon et l'IDRP